Nourrir la poulinière en fin de gestation et son poulain

Durant les 8 premiers mois de la gestation pour une poulinière non suitée, les besoins nutritionnels ne changent pas beaucoup des besoins habituels.

 

Fin de gestation

A partir du 8e mois, le foetus grandit beaucoup plus rapidement et développe 60 à 65% de son poids dans les 90 derniers jours de gestation. C’est à ce moment là que les besoins en énergie et protéines augmentent, de même que les besoins de la poulinière d’avoir plus d’oligo éléments, notamment cuivre et zinc. Sur cette période, il faudrait complémenter avec une ration comportant 13 à 15% de protéines. Il est indispensable de répondre à tous les besoins nutritionnels durant le dernier trimestre de la gestation. Cela bénéficiera aussi bien à la poulinière qu’au poulain à naître.  En cas de carence, la lactation peut en être affectée, et le poulain peut naître avec un poids plus faible. Il est préférable de ne pas proposer de rations comportant un pourcentage élevé d’amidon à la jument gestante, car il a été démontré que cela contribue à affaiblir la structure du squelette du poulain à naître.

 

La poulinière peut produire jusqu’à l’équivalent de  3% de son poids en lait, qui est riche en énergie.

Ce chiffre varie d’une jument à l’autre, selon sa capacité naturelle à produire du lait, et dépend aussi de l’énergie apportée par l’alimentation et de l’accès à l’eau.

Il faut prévoir des rations plus importantes de la première production de colostrum jusqu’à la fin du 3e mois de lactation. Le besoin en protéines est également plus élevé sur cette période. Le calcium et le phosphore sont également des nutriments importants durant la lactation, et leur insuffisance peut faire baisser la production de lait.

 

L’utilisation d’un aliment comme le Pure Stud qui a été spécifiquement conçu pour les poulinières en fin de gestation ainsi que leurs poulains sera bénéfique, car il participera à leurs besoins nutritionnels.

 

Nourrir le poulain

Le poulain doit recevoir le bon niveau d’énergie et de nutrition car un déséquilibre peut provoquer des problèmes qui pourraient l’affecter toute sa vie. L’une des choses les plus importantes est de s’assurer que le poulain reçoit le colostrum de sa mère dans les 8 à 12 heures suivant sa naissance. Celui-ci contient des anticorps vitaux qui pourront protéger le poulain de maladies infectieuses. Le lait de sa mère sera sa source principale de nutriments et d’énergie dans les 3 mois qui vont suivre, bien que dans cet intervalle le poulain peut commencer à se familiariser avec d’autres types d’aliments. Ce n’est qu’à partir du moment où la production de lait de la mère commence à baisser, après 3 ou 4 mois que le poulain aura besoin de manger autre chose que de la bonne herbe. Ce complément doit fournir au poulain un bon équilibre en termes d’énergie, vitamines, nutriments et oligo éléments, afin d’assurer au poulain une croissance régulière et harmonieuse ainsi qu’un apport correct de tout ce dont un poulain en croissance a besoin. Il vaut mieux un poulain qui grandit lentement mais longtemps qu’un poulain qui grandit vite et en peu de temps.

 

Le sevrage

 

Le poulain est généralement sevré autour de l’âge de 6 mois, ce qui peut causer plusieurs problèmes au niveau du régime alimentaire. Le sevrage génère beaucoup de stress à cause de la séparation du poulain de sa mère, et cela peut avoir une incidence sur son appétit. La gestion des repas doit être la plus constante possible sur cette période, car tout changement brutal d’aliment peut ajouter du stress au sevrage.

Il est important de s’assurer que de la naissance au sevrage et dans sa première année de vie, le poulain de reçoive pas trop d’énergie par le biais de l’amidon. Un excès de glucides dans la ration peut conduire à des troubles de la croissance.

Il est essentiel, que l’alimentation du poulain soit composée de fourrage de bonne qualité ainsi que d’apports en vitamines et minéraux pour assurer une bonne croissance, de vérifier régulièrement son état corporel et d’éviter les aliments riches en amidon.

 

Checklist de l’alimentation du poulain

  • Il est crucial que le poulain reçoive le colostrum de sa mère dans les 4 à 12 heures suivant sa naissance.
  • Lors des trois premiers mois, le lait devrait être l’aliment principal du poulain. Mais ils peuvent aller à la découverte d’autres sources de nourriture..
  • A partir de trois mois, leur régime alimentaire passera naturellement du lait au fourrage. Vous devez vous assurer que le fourrage est complété par un concentré équilibré.
  • A partir de six mois, votre poulain peut être sevré avec succès. Alors qu’ils ne dépendent plus de leur mère, assurez vous qu’ils reçoivent une alimentation la plus constante possible pour ne pas les perturber davantage.
  • Evitez les aliments trop riches en amidon la première année de leur vie car l’excès de glucides peut perturber la croissance.
  • Vérifiez régulièrement l’état corporel de votre poulain et l’avancement de sa croissance.

Astuce

Habituez votre poulain à manger dans un seau alors qu’il est encore avec sa mère. Il sera plus facile de le nourrir lors du sevrage.

 

Article rédigé par :
Stephanie Mapletoft
BSC(HONS) PGCERT Sciences Equines
Chef nutritionniste, The Pure Feed Company

Traduit de l’anglais par www.purefeedfrance.com